BANTU MAMA

Date:

La trajectoire chaotique d’une métisse que le destin répare grâce à sa rencontre avec des enfants afro caribéens.

Emma, métisse franco camerounaise en villégiature dans l’île de Saint Domingue, est arrêtée par la police qui a trouvé de la drogue dans ses valises. À la faveur d’un accident de la route, elle parvient à s’échapper et est recueillie par une adolescente qui lui accorde l’hospitalité. Elle découvre alors que sa jeune bienfaitrice vit seule avec ses deux frères dans un quartier défavorisé de Saint Domingue. D’abord sur la défensive, l’héroïne se laisse captiver par la chaleur et l’extrême maturité de ces enfants qui vivent et se protègent mutuellement, sans adulte à proximité. Dans une solidarité essentielle à la cohésion du clan. Elle leur apprend l’Afrique à travers la danse et la musique, et s’occupe d’un plus jeune garçon comme le ferait une mère. D’étrangère en fuite, Emma devient rapidement un élément essentiel de cette famille et un espoir pour le devenir du garçonnet. L’Afrique n’est jamais loin et reste une terre de tous les possibles.

Écrite par le réalisateur dominicain Ivan Herrera et la comédienne franco camerounaise Clarisse Albrecht, également interprète du rôle principal, Bantù Mama dégage un esthétisme tout en nuances, à l’opposé de ce que l’on pourrait attendre d’un film latino, avec une profusion des couleurs et des sonorités omniprésentes. Ivan Herrera a choisi de filmer en clair-obscur cette fable d’une très grande beauté. « Moi, je suis Dominicain, j’ai grandi dans mon pays en ayant toujours conscience de mes origines africaines, pourtant ma rencontre avec Clarisse Albrecht m’a permis de confronter ma vision fantasmée mais aussi tronquée de l’Afrique à une approche plus culturelle et quotidienne. Dès lors, je me suis demandé comment briser les clichés? Comment faire justice à cette culture et la divulguer autour de moi? C’est suite à cette réflexion que nous est venue l’idée de le faire à travers la trajectoire d’une femme afro-européenne que le destin rassemble de façon inespérée avec des enfants afro-caribéens. Tous en quête d’une vie meilleure qu’ils n’arrivent pas à clairement identifier car la société impose une idée du bonheur qui ne leur correspond pas «, confie Ivan Herrera
Bantù Mama est premier film dominicain sélectionné pour représenter la République Dominicaine aux Oscars 2023. Il vient de recevoir le prix du Meilleur Film International lors de la 54e édition des prestigieux NAACP Image Awards, de l’Association nationale pour l’avancement des personnes de couleur. Distribué par Array Releasing, compagnie de la réalisatrice et productrice africaine américaine Ava DuVernay, Array Releasing, le long-métrage est disponible sur Netflix depuis novembre 2022 en Amérique du Nord, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Bantù Mama a été présenté à l’international dans de nombreux festivals, London Film Festival, Fespaco à Ouagadougou et Durban International Film Festival.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux sociaux:

Newsletter

spot_imgspot_img

A la une

Plus d'articles
Similaires

BISSAP EN BEAUTÉ

Depuis des lustres, le jus de bissap ou d’hibiscus est une...